Paroles de participants

paroles

Des témoignages :

  • De Gautier Dietrich, membre du conseil scientifique :

Doctorant en mathématiques à l’Université de Montpellier, je dois beaucoup à la littérature de mon éveil aux maths et aux sciences en général. La lecture de romans comme « Le Démon des maths » de Hans Magnus Enzenberger ou « Le Théorème du Perroquet » de Denis Guedj est venue compléter ce que j’apprenais en classe, en dotant les mathématiques d’une dimension ludique (avec le premier livre) et historique (avec le second). Je pense que s’intéresser à la vie des grandes mathématiciennes et des grands mathématiciens, à l’utilisation des maths dans un roman policier ou de science-fiction, permet de les comprendre comme une science enracinée dans le réel, loin des élucubrations abstraites auxquelles elles sont souvent réduites. En participant à ce prix, je souhaite contribuer à la diffusion de cette idée, partager avec les participants le foisonnement d’idées et d’anecdotes qu’offrent les mathématiques et leur histoire, et rappeler leurs liens indissociables d’avec la littérature, comme le raconte Laurent Lafforgue (médaillé Fields en 2002) dans une conférence en 2015 :

« Les sciences elles-mêmes, et les mathématiques en particulier, consistent d’abord en des textes. On a souvent l’idée selon laquelle les mathématiques consistent en des formules. Effectivement, le langage symbolique joue un rôle ; il est devenu indispensable dans le développement de la discipline. Cependant, aujourd’hui comme hier, ces formules ne prennent un sens qu’à l’intérieur d’un texte. Un article de mathématiques est d’abord, et avant tout, un texte ; c’est un récit. Les mathématiciens, et de façon plus générale les scientifiques, sont des écrivains […]. On raconte une sorte d’histoire dans laquelle sont introduits progressivement des protagonistes qui vont interagir entre eux. Cela signifie qu’il n’est pas possible de faire des mathématiques si l’on n’a pas un certain esprit littéraire et une formation littéraire. Les mathématiques et les sciences sont une forme particulière de littérature. »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s