a propos de la racine carrée de l’été

« This is what it means to love someone. It’s a little bit like infinity ».

static1.squarespace.com

source de l’image : site internet de l’auteur

Gottie H. Oppenheimer, lycéenne brillante du Norfolk (Angleterre), ne se remet pas de la mort de son grand-père, disparu depuis un an. Confrontée à un phénomène spatio-temporel étrange, elle revit l’été précédent… littéralement. Avec l’aide de sa professeure de physique, elle a une théorie à bâtir, un passé à accepter et un présent à vivre, des amis à retrouver et des sentiments à démêler.

Le temps d’un été à plonger dans des trous de vers jusqu’à des souvenirs plus ou moins douloureux, Gottie met son deuil en équations, aux antipodes de la vision des mathématiques de Steinbeck, « refuge contre les pensées et les émotions ».

Harriet Reuter Hapgood est anglaise, « journaliste, éditrice, illustratrice, amatrice de chats, pâtissière et apprentie jardinière ». « La racine carrée de l’été » est son premier roman, inspiré par son grand-père mathématicien et sa passion pour la littérature « Young Adult ».

http://harrietreuterhapgood.com/ (site en anglais)

http://squarerootofsummer.com/ (site en anglais)